_

Love Will Be Reborn | Martha Wainwright

Le jeudi 4 novembre 2021 à 20 h 

Régulier : 41 $ 
 
Redevance et taxes incluses
 

 
Grande Salle

RENTRÉE MONTRÉALAISE
PREMIÈRE PARTIE LA FORCE
 
La talentueuse auteure-compositrice-interprète fait un retour en force avec un cinquième album en carrière, Love Will Be Reborn, prévu pour le mois d’août prochain. Cet ouvrage, riche en matériel original, est inspiré des récentes années des récentes années qu’a vécues l’artiste, lesquelles ont été à la fois solitude et moments de clarté dans une recherche d’optimisme et de joie.
 
Martha Wainwright a écrit la première chanson, soit la chanson titre du disque il y a quelques années déjà. C'était une période très sombre, mentionne-t-elle, mais la positivité et la luminosité de Love Will Be Reborn annonçaient ce qui allait suivre. 
 
La plupart des chansons écrites par Martha Wainwright depuis Goodnight City (2016) étaient à l’état brut. Pendant plusieurs années, je prenais la guitare, et j'étais tellement triste et déprimé que je la reposais immédiatement, poursuit-elle. Martha a pris le temps de vivre, de passer à travers ses sentiments enfouis afin de revenir plus forte. La pièce Middle of the Lake, premier titre de l’album, renforce le chemin parcouru par Wainwright lorsqu'elle chante : I sing my songs of love and pain / Winds of change or simply singing, I'm singing in the rain.
 
Son travail ne s'éloigne jamais des blessures existentielles. J’aborde plusieurs sujets sur cet album. On passe d’un côté sombre à une ouverture vers des pensées plus claires, dit-elle. Il reflète une période très difficile de mon divorce, mais s’adoucit avec la rencontre de quelqu'un de nouveau et d'extraordinaire. Alors, oui, vous entendrez certaines chansons à propos de ce nouvel amour.
 
Pour Love Will Be Reborn, Martha Wainwright a fait appel au réalisateur montréalais Pierre Marchand. Hole In My Heart est une chanson plutôt rythmée, qui aborde l’amour : I got naked right away when I saw you / My love was like the rain when I saw you. La piste Getting older, quant à elle, explore la thématique des années qui passent. À travers les chansons, je tente de me débarrasser un peu du passé, de ce boulet, de cette grande colère, ajoute-t-elle.
L’émouvante Report Card est dépouillée ne laissant que les instruments essentiels, ce qui a pour effet d’accentuer le sentiment d’angoisse qui y est illustré. Martha exprime sur ce morceau sombre une profonde solitude, évoquant les nuances émotionnelles propres aux parents et aux personnes séparées de leurs enfants en raison des modalités de garde. 
 
Martha Wainwright est une artiste sans compromis. Le processus de renaissance de Love Will Be Reborn honore son passé pour lui permettre d’aller de l’avant, comme le Phoénix qui renaît constamment de ses cendres. Poussée par un désir de résilience, Martha Wainwright témoigne de la souffrance endurée laissant place à une joie nouvelle.
 
Site internet | Facebook | Twitter

Première partie : La Force